Conseils de Youtube Fortnite sensation Lachlan Power


Initiative de journalisme local

Le camping, comme la plupart des choses, est un peu plus compliqué cette année

Les réservations de camping sont un billet chaud cet été, mais le camping à l’ère du COVID peut sembler un peu différent. Bien que le camping ne soit pas autorisé en vertu des restrictions provinciales actuelles de fermeture, les parcs de l’Ontario acceptent les réservations pour plus tard dans la saison. «Parcs Canada demande aux visiteurs d’être prudents et prudents dans leur utilisation des lieux administrés par Parcs Canada, d’observer les restrictions de voyage, de respecter les conseils d’experts en santé publique et de faire tout son possible pour limiter la propagation du COVID-19 et en garder un. un autre coffre-fort », a déclaré Claudia Crépeault, porte-parole de Parcs Canada. Parcs Canada accepte les réservations pour les emplacements de camping dans les parcs nationaux et les sites patrimoniaux depuis le 6 avril. La saison régulière de camping dans la plupart des parcs nationaux ne commence généralement qu’en mai. Selon Crépeault, les réservations ne sont pas limitées par l’origine du visiteur, mais l’agence demande aux visiteurs de respecter toutes les restrictions de voyage locales ou les exigences d’auto-isolement. «En raison de la nature des espaces partagés et communs dans les terrains de camping de Parcs Canada, les visiteurs doivent satisfaire à toutes les exigences d’auto-isolement avant d’arriver à un terrain de camping. Il n’est pas possible de terminer des périodes d’auto-isolement dans les terrains de camping de Parcs Canada », a-t-elle déclaré. Les visiteurs sont également priés d’arriver prêts à être autonomes avec un kit de voyage propre et des fournitures d’hygiène supplémentaires. «Les visiteurs devraient également apporter leur propre eau et nourriture et être conscients que les services locaux dans de nombreuses collectivités dépendront des restrictions provinciales ou territoriales mises en œuvre par les autorités sanitaires locales. Les services pourraient continuer à rester limités en 2021 en fonction des réalités locales », a ajouté Crépeault. En ce qui concerne les terrains de camping gérés par la province, toutes les réservations pour les emplacements de camping, les emplacements de camping dans l’arrière-pays et les hébergements couverts en Ontario ont été temporairement fermées le 3 avril en raison de l’arrêté provincial de fermeture, qui est en vigueur jusqu’au 6 mai au moins. Du 1er janvier au 6 avril 3 323 910 réservations ont été effectuées auprès de Parcs Ontario. Une augmentation de 145% par rapport à la même période en 2020, lorsque 131929 réservations ont été effectuées. «Bien que nous ne puissions pas prédire l’impact futur du COVID-19 sur les parcs de l’Ontario pour le moment, nous acceptons les réservations futures au-delà de la date de fermeture temporaire actuelle», a déclaré Lindsay Davidson, conseillère principale en questions et relations avec les médias au ministère de l’Environnement, Conservation et parcs. «Il est important de noter que les réservations peuvent être automatiquement annulées à tout moment si nécessaire en réponse à de futures commandes ou restrictions provinciales ou régionales.» À l’heure actuelle, les réservations de terrains de camping peuvent être effectuées auprès de Parcs Ontario à partir du mois de mai et au-delà. Et, comme Parcs Canada, Parcs Ontario ne restreindra pas les visiteurs en fonction de leur origine. «Nous sommes convaincus que les Ontariennes et Ontariens continueront de suivre attentivement les conseils de santé publique et les restrictions provinciales et régionales», a déclaré Davidson. «Nous savons à quel point les gens aiment visiter les parcs de l’Ontario… mais nous vous demandons de ne visiter et de profiter que d’un parc provincial près de chez vous. Veuillez ne pas vous déplacer en dehors de votre région pour visiter.  » Les parcs provinciaux resteront ouverts aux activités locales et diurnes et Parcs Ontario offre également des visites gratuites du lundi au jeudi du 1er mai au 2 septembre. occupation de jour. «Nous mettrons en œuvre des mesures pour lutter contre le surpeuplement et favoriser la distance physique dans les espaces et les bâtiments de nos parcs pendant les périodes de visites chargées en limitant l’occupation pour l’utilisation diurne et le camping dans certains parcs provinciaux», a-t-il expliqué. «Cela peut inclure la limitation du nombre de permis de véhicules quotidiens vendus ou du nombre d’emplacements de camping disponibles pour les réservations. Vous remarquerez peut-être que les aires de stationnement de jour ne seront pas aussi pleines ou que certains campings resteront vides pendant votre séjour.  » Tous les magasins, centres d’accueil et location d’équipement dans les parcs provinciaux seront fermés, mais le nettoyage et la désinfection des toilettes et des espaces publics sont en cours. Parcs Ontario a également fait remarquer que des agents du ministère seront présents dans les parcs provinciaux pour fournir des renseignements, aider en cas d’urgence et appliquer les règles et règlements des parcs provinciaux, en plus des parcs patrouillés par la police locale ou d’autres organismes d’application de la loi. Parcs Canada et Parcs Ontario notent que les réservations qui doivent être annulées en raison du COVID-19 seront admissibles à un remboursement complet. Le camping récréatif sur les terres de la Couronne est également actuellement interdit en Ontario. En vertu des ordonnances actuellement en vigueur conformément à la Loi sur la gestion des urgences et la protection civile, les personnes ne sont actuellement pas autorisées à camper ou à occuper des tentes ou d’autres structures de camping, telles que des roulottes, des véhicules de loisirs et des embarcations équipées pour l’hébergement de nuit à des fins le ministère des Richesses naturelles et des Forêts en vertu de la Loi sur les terres publiques. Les terres de la Couronne ou publiques ne comprennent pas les parcs provinciaux et les réserves de conservation. Bien que le camping de nuit soit interdit en vertu de l’ordre d’arrêt actuel. Pour plus d’informations sur le camping pendant la pandémie et une liste des services disponibles par emplacement, visitez Ontarioparks.com ou ParksCanada.ca Jennifer Golletz, journaliste de l’Initiative de journalisme local, CollingwoodToday.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *